[REPORTAGE] Dans les salles de sport iraniennes, on se muscle le corps et l’esprit

Les zurkhaneh, ces salles traditionnelles nées il y a plusieurs siècles, lient étroitement la pratique du sport à la religion et la culture chiites.

Abbas Seyed a ce regard perçant. Le genre de regard sévère du père sur le point de gronder son fils. Quand ce solide gaillard au crâne dégarni par les années parle de son sport, on lit surtout dans ses yeux une fierté à peine cachée. « Ici on pratique un sport traditionnel que vous ne verrez nulle part ailleurs, prévient le quinquagénaire, maître de la séance qui va suivre. On va vous montrer… » Lui et quelques autres responsables avalent leur thé, quittent le bureau et s’engouffrent dans le vestiaire étroit de cette zurkhaneh [littéralement « maison de la force » en persan] nichée dans l’obscurité d’une ruelle de Téhéran, un peu au sud du centre-ville. Le bien nommé grand bazar de la capitale iranienne est à une poignée d’arrêts de métro de là.

Lire la suite sur Vice

© 2021 Samuel Hauraix | ScrollMe by AccessPress Themes
error: Content is protected !!