[INTERVIEW] « Le sport traditionnel pratiqué dans les zurkhânehs a été sauvé »

Selon le chercheur Philippe Rochard, très bon connaisseur français de la question, les zurkhânehs ont parfaitement réussi leur virage vers la modernité en attirant de nouveaux publics, tout en pérennisant ses valeurs traditionnelles.

Des sports iraniens traditionnels, celui pratiqué dans les « zurkhânehs » (littéralement « maison de force ») est sans aucun doute le plus emblématique. Depuis des siècles, les hommes se retrouvent dans ces gymnases pour pratiquer le « varzesh-e bâstâni » (« sport antique »). Les athlètes (« pahlevân ») y manient des outils de musculation et effectuent des exercices giratoires au rythme de chants sacrés. Un bon moyen de se muscler autant le corps que l’esprit.

Lire la suite la Revue de Téhéran

© 2021 Samuel Hauraix | ScrollMe by AccessPress Themes
error: Content is protected !!