En cas de gros tremblement de terre, Téhéran pourrait perdre plus d’un million d’habitants

C’est ce qu’a récemment déclaré le responsable du centre iranien de recherche du développement urbain et des routes, dans une interview accordée à l’agence de presse Isna.

Dimanche 12 novembre dernier, la province de Kermanshah à l’ouest du pays, à la frontière avec le voisin irakien, était touché par un violent séisme. Ce tremblement de terre de magnitude 7,3 a fait plusieurs centaines de victimes et des milliers de blessés. Pourtant, aussi terrible et dramatique soit le bilan humain, il n’est rien si on devait le comparer avec le séisme tant redouté dans la capitale iranienne.

Lire la suite sur Lettres Persanes

© 2021 Samuel Hauraix | ScrollMe by AccessPress Themes
error: Content is protected !!