[ENQUÊTE] Avec l’« ouverture », la culture iranienne rayonne un peu plus en France

Avec l’accord sur le nucléaire de juillet 2015, la curiosité pour l’Iran et sa culture a pris de l’ampleur en France. Un intérêt qui ne date pas d’aujourd’hui, tant les échanges culturels ont marqué l’histoire commune aux deux pays.

Un raz-de-marée médiatique. Voilà ce qu’a engendré l’annonce de la mort d’Abbas Kiarostami, lundi 4 juillet à Paris. Nécrologies par dizaines, compilations exhaustives de réactions : l’emballement a été à la hauteur du mythe. Journalistes, politiques, personnalités du monde cinématographique et culturel… qu’ils soient Français ou Iraniens, ont rendu hommage à « l’âme du cinéma iranien ». Le journal Le Monde, par exemple, a regretté « une perte majeure, celle d’un immense artiste qui aura marqué d’une emprise indélébile l’histoire du cinéma mondial ».

La suite sur La Revue de Téhéran

© 2021 Samuel Hauraix | ScrollMe by AccessPress Themes
error: Content is protected !!